« Je suis le seigneur du château ». L’apport de l’approche ericksonienne et de l’hypnose à la thérapie familiale. Article d'Alain Marteaux


Paru en janvier 2016 dans les Cahiers Critiques de Thérapie familiale, n° 55, De Boeck, Bruxelles.

Résumé

L’objet de cet article est d’interroger l’hypnose, comme mode de communication, et ses éventuelles connections avec la thérapie familiale. Non pas de (se) poser la question de la compatibilité ou de l’incompatibilité des deux disciplines mais de montrer que la communication ericksonienne est une et qu’elle peut s’utiliser en thérapie individuelle, conjugale ou familiale.

Nous poserons également la question de l’accordage relationnel entre thérapeute et patient(s) et la nécessaire empathie, créativité, co-création d’images et de langage commun circulant entre eux par l’utilisation de métaphores thérapeutiques.

L'article en fichier PDF