Une profession réglementée est définie par des dispositions législatives, réglementaires ou administratives spécifiques qui en limitent l'accès. Ces dispositions s'ajoutent aux règlements d'administration publique, d'hygiène et de sécurité auxquels toutes les professions et toutes les activités économiques sont soumises.

Si la liste des professions réglementées varie fortement d’un pays à l’autre, deux grands groupes peuvent être dégagés :

  • les professions libérales (médecin, architecte, avocat) et les offices ministériels (notaires, huissier de justice, commissaire-priseurs,…) qui sont considérés comme des missions de services publics ou des délégations de service public ;
  • les professions de service qui s'exercent auprès du public et pour lesquelles il est exigé de disposer d'un niveau de qualification (diplôme), de moyens techniques (local, matériel, information, stock) et de garanties (assurance).

En Belgique, sont réglementées des professions libérales, paramédicales ou intellectuelles prestataires de services, certaines professions commerciales ou artisanales, certaines professions d’enseignement, certaines professions via des normes internationales et d’autres professions encore. Ce sont les premières, principalement dans le champ de la santé mentale et du bien-être, qui nous intéressent et que nous allons développer ici.
Ainsi, il y a trois sous-catégories, à savoir :

Les professions nécessitant une inscription à un Ordre, un Institut ou une Chambre: Tout médecin: médecin généraliste, psychiatre, pédopsychiatre, neuropédiatre,...
Les autres professions paramédicales ou de santé réglementées: Le logopède, le diététicien, l’ergothérapeute, le psychologue clinicien (à partir du 1/09/2016), l’orthopédagogue clinicien (à partir du 1/09/2016), le psychothérapeute (à partir du 1/09/2016), le kinésithérapeute, l’infirmier.
Les professions nécessitant une inscription auprès d'une administration fédérale (ou d'une commission d'agrément): Le psychologue (titre protégé depuis 1993)

Le fait d'être "réglementées" signifie que ces professions ne peuvent s'exercer que si certaines conditions sont remplies :

  • Pouvoir apporter la preuve de ses compétences professionnelles pour certaines activités d'indépendant (titre de compétence via une licence ou un agrément, ce qui protège ce titre, ainsi n'importe qui ne peut pas le porter).
  • Respecter certaines règles pour les professions libérales et intellectuelles (par exemple, respect d’un code de déontologie) L'exercice illégal d'une profession réglementée est passible de sanctions.
Médecins Ordre des médecins, INAMI Code de déontologie
Psychologue Commission Belge des Psychologues Code de déontologie
Logopède/orthophoniste SPF santé publique (agrément), INAMI (inscription)  
Diététicien SPF santé publique (agrément), INAMI  
Ergothérapeute SPF santé publique (agrément), FNBE  
Kinésithérapeute INAMI  
Infirmier UGIB, INAMI Code de déontologie